Compagnie de Bretagne : la gastronomie celtique en lumière

Loin du décor des crêperies traditionnelles, cette "brasserie-crêperie gastronomique" vous reçoit dans un cadre élégant et lumineux (© photo : Compagnie de Bretagne)

Compagnie de Bretagne : 9, rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris.
Tel : 01 43 29 39 00
Plus d’infos : www.compagnie-de-bretagne.com/

La Compagnie de Bretagne hisse bien haut les couleurs de la gastronomie celte au cœur du quartier latin, derrière le Couvent des Cordeliers, dans le 6e arrondissement de Paris.

Brasserie bretonne ou crêperie gastronomique, à vous de faire votre choix pour définir ce joli restaurant du 6e arrondissement qui a pour écrin une maison bourgeoise, décorée par l’architecte de renommée internationale Pierre-Yves Rochon.

Vous êtes reçus dans le cadre élégant d’une salle habillée de noir et de blanc, les couleurs du Gwenn ha Du, le drapeau breton. Ici, on est loin du folklore parfois kitsch des crêperies traditionnelles. Tout est raffinement, des faïences travaillées à l’atmosphère feutrée en passant par la salle du 1er étage qui s’ouvre sur une belle verrière baignant la pièce de lumière.

Cette crêperie chic, qui flirte entre tradition et modernité, vous propose une cuisine savoureuse qui met en lumière les produits de la Bretagne (farines, charcuterie, fruits et légumes, produits laitiers, produits de la mer…), privilégiant les productions biologiques ou en développement durable.

Ici, la table est gourmande et conviviale. La carte (traduite en Breton) propose les standards revisités de la crêperie mais aussi des préparations saisonnières pleines de belles saveurs et d’originalité.

Sucrées ou salées, classiques ou sophistiquées, les crêpes et galettes sont délicieuses et mettent en avant le bon goût d’ingrédients de qualité et rigoureusement sélectionnés.

Vous apprécierez également les plats traditionnels de la gastronomie bretonne revisités, mais aussi les suggestions de saison au travers de créations originales toujours inspirées des produits de la table bretonne comme les sardines, maquereaux ou artichauts.

Pour accompagner le tout, la Compagnie de Bretagne vous propose une très belle carte de cidres et poirés avec près de 20 crus artisanaux provenant de tous les départements historiques de la Bretagne et qui vous attendent dans une cave du XIIIe siècle.

Une crêperie gastronomique très haut de gamme qui plaira aux gourmets et dont l’équipe a visiblement le souci de faire partager l’authenticité et la richesse de la table bretonne.

Le Clou de Fourchette : des goûts et des couleurs

Un décor incroyable et chaleureux pour cette belle adresse de restaurant gastronomique (© photo : Le Clou de Fourchette)

Le Clou de Fourchette : 121, rue de Rome, 75017 Paris.
Tel : 01 48 88 09 97
Plus d’infos :
www.lecloude
fourchette.fr/

Si vous avez un bon coup de fourchette, rendez-vous chez Christian Leclou, qui vous propose, dans son restaurant gastronomique du 17e arrondissement de Paris, des plats mitonnés aux p’tits oignons. Une belle surprise tant pour les yeux que pour les papilles.

Le Clou de Fourchette, c’est d’abord un décor incroyable de bistrot new-yorkais chaleureux et très moderne, aux teintes rouge, ocre et orange, au long bar et à la cuisine ouverte, tandis que des toiles d’artistes contemporains ornent les murs.

Un cadre très convivial dans ce quartier des Batignolles que celui de ce charmant restaurant gastronomique qui propose de manger quelques tapas ou délicieuses cochonnailles au comptoir, sur le pouce, ou des mets plus élaborés, confortablement installés dans des fauteuils rouge vif.

Côté cuisine, Le Clou de Fourchette propose une assiette bistronomique de qualité, où les saveurs du Sud-Ouest tiennent la vedette. Christian Leclou, ancien patron du célèbre Clou, rue Cardinet, vous  propose de succomber à une cuisine généreuse et goûteuse (qui peut même être servie en demi-portion pour les petits appétits).

Vous pourrez craquer pour un filet de canette de Vendée, une côte de bœuf à la fleur de sel, une épaule d’agneau du Poitou, un turbot de Noirmoutier cuisiné à l’huile d’olive… Ou si vous préférez, un carpaccio de saucisson de thon fumé et rillettes de sardines avec citron, des encornets à la plancha, des brochettes de Saint-Jacques de Bretagne aux graines  de sésame, ou les brochettes de canard aux pruneaux et jus au foie gras…

Ici, les plats sont emplis de jolies saveurs et la cuisine est généreuse sans être prétentieuse.

En accompagnement, vous pourrez choisir au fil d’une belle carte des vins, quelques très bons crus à des prix tout à fait raisonnables, suffisamment rare pour être souligné.

Ajoutez à cela l’accueil charmant de l’équipe du Clou de Fourchette et vous aurez une très bonne adresse de restaurant gastronomique qui vient d’être récompensée par un Bib Gourmand au Guide Michelin.

Le Cobéa : une belle découverte étoilée

Une excellente adresse de restaurant gastronomique à découvrir dans le quartier de Montparnasse (© photo :Le Cobéa)

Le Cobéa : 11, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris.
Tel :  01 43 20 21 39
Pour infos : http://cobea.fr/

Le Cobéa est un restaurant gastronomique 1 étoile, situé à quelques pas des théâtres et cafés branchés du 14e arrondissement de Paris, qui plaira à une clientèle exigeante.

Le Cobéa vous accueille dans le décor sobre, chaleureux et raffiné d’une maison des années 20 réhabilitée.

La belle salle à manger s’ouvre sur de grandes baies vitrées donnant sur un espace verdoyant. Une salle qui donne également sur des cuisines ouvertes, apportant une touche de convivialité supplémentaire.

Les tables, dressées avec élégance, sont larges et suffisamment espacées pour permettre l’intimité des conversations. Les meubles bien choisis et les tons gris et blancs ajoutent au raffinement de l’ensemble.

A la direction du Cobéa, deux amis, Philippe Bélissent (le chef) et Jérôme Cobou (le responsable de salle), tous deux passés par les grandes maisons, qui ont décidé d’unir leurs talents et leur exigence de créativité au sein d’un univers gastronomique particulier.

L’assiette du Cobéa vous propose de déguster une cuisine traditionnelle et inventive sublime, où le goût et la qualité prime, qui plaira aux fins gourmets. Une cuisine exigeante aussi, témoin d’un indéniable savoir-faire.

En cuisine, le chef n’utilise que des produits rigoureusement sélectionnés pour leur qualité et leur fraîcheur et respecte le rythme des saisons. Il retravaille les grands classiques en mettant dans ses préparations toute son expérience, son talent et sa créativité.

Chaque plat est recherché, plein de saveurs exquises. Un beau moment de gourmandise, notamment si l’on choisit le menu dégustation. Le repas commence par quelques grignotages, puis se décline ensuite en une dégustation de 4, 6 ou 8 recettes au choix (tourteau de Bretagne, pigeonneau fermier, asperges blanches…). Le tout accompagné de vins soigneusement sélectionnés par Jérôme Cobou qui a constitué une petite centaine de références alliant grands classiques et découvertes.

Le Cobéa, fusion des premières syllabes du nom des fondateurs (CO, BE, et le A pour associés) et également le nom d’une plante exotique, fait désormais partie des très bonnes adresses de restaurants gastronomiques de Paris et du quartier de Montparnasse.

Les Diables au Thym : une belle cuisine… en toute simplicité

Une belle adresse de restaurant gastronomique pour les gourmets, amateurs de cuisine authentique (© photo : Les Diables au Thym)

Restaurant Les Diables au Thym : 35, rue Bergère, 75009 Paris
Tel : 01 47 70 77 09
Plus d’infos : www.lesdiablesauthym.com/

Si vous êtes amateurs de produits du marché, de saison, et de cuisine authentique, vous apprécierez la table des Diables au Thym, un restaurant gastronomique situé près des Grands Boulevards, dans le 9e arrondissement de Paris.

« Les Diables au Thym » est un restaurant gastronomique convivial qui marie tradition et modernité aussi bien dans le décor que dans l’assiette.

Vous êtes reçus dans une salle toute simple, décorée de banquettes confortables, de chaises en bambous, de tables recouvertes de nappes blanches, tandis que quelques toiles égayent les murs.

C’est dans cette atmosphère de bistrot contemporain, que le chef Eric Lassauce, vous accueille pour vous faire partager une cuisine du terroir créative et savoureuse.

Ce restaurant gastronomique de quartier à tout pour plaire aux gourmets, amateurs de belle cuisine traditionnelle. Aux Diables au Thym, la viande est d’origine française. Le maître des lieux aime les beaux et bons produits qu’il sélectionne rigoureusement. La carte évolue donc au fil des saisons.

Eric Lassauce vous propose une cuisine authentique, sincère. A la fois originale mais sans prétention.

En entrée, vous pourrez craquer notamment pour un foie gras de canard cuit en terrine et son cake aux noix et aux gésiers ou un tartare de chair de tourteau et sa tartine de légumes.

Dans les plats, on retrouve toute la passion du chef pour la cuisine classique qu’il revisite avec toute son inventivité.

Vous pourrez vous régaler d’un cochon de lait cuit de la tête au pied, avec sa compotée de dattes, ou préférer les noix de Saint-Jacques avec leur fricassée de topinambours.

Aux Diables au Thym, l’assiette est généreuse, raffinée, pleine de belles saveurs. Mais comme l’endroit a acquis une belle réputation et que ce joli restaurant gastronomique a désormais ses fidèles, il est donc conseillé de réserver avant de se lancer à l’assaut des Diables au Thym.

Restaurant « Itinéraires » : hors des sentiers battus

Une belle adresse de restaurant gastronomique qui propose une cuisine inventive et raffinée (© photo : L'Itinéraire)

Restaurant Itinéraires : 5, rue de Pontoise, 75005 Paris.
Tel : 01 46 33 60 11
Plus d’infos :
www.restaurant-itineraires.com

Avec une étoile au Guide Michelin, il fait partie des bonnes adresses de la capitale. Le restaurant gastronomique Itinéraires vous accueille autour d’une table moderne et originale dans le 5e arrondissement de Paris.

Le restaurant gastronomique Itinéraires vous reçoit dans un cadre moderne et lumineux tout en simplicité. Décoré sobrement de tables joliment nappées, de banquettes et sièges confortables, Itinéraires est un bel endroit design et cosy, qui propose une cuisine savoureuse et raffinée, alliant la tradition et les saveurs du monde.

Itinéraires a fait de l’excellence de ses produits une exigence de tous les jours : «  Tous nos légumes sont passés en label Demeter (biologique), les viandes sont principalement françaises (agneau d’allaiton de Lozère) mais nous utilisons aussi des productions de qualité de nos voisins européens (porc Duke reine victoria) ».

Résultat, une cuisine inventive, pleine de finesse, de belles saveurs et  d’originalité. Comme le souhaitait le créatif maître des lieux, Sylvain Sendra, en ouvrant Itinéraires en 2008, un restaurant qu’il voulait « de rencontres, de projets, d’échanges et surtout de cheminement et d’épanouissement personnel ».

Une équipe internationale

Dans la cuisine du restaurant gastronomique, on retrouve donc les influences de la Bresse, région d’origine du patron, mais également celles de ses voyages et de son équipe, composée de collaborateurs internationaux.

Vous n’avez plus qu’à vous laisser guider par cette équipe talentueuse au fil d’itinéraires gastronomiques pas comme les autres. En entrée, vous pourrez vous régaler d’une salade de légumes racines, émulsion au lard, amandes torréfiées ou pourquoi pas d’une tarte à l’oignon, foie gras, canard confit, noix de muscade.

La carte est au moins aussi alléchante côté plats, avec notamment des Saint-Jacques à la plancha, cappuccino de pomme de terre, fumet de poisson et citron caviar ou de la Joue de bœuf confite au vin rouge, polenta mousseuse aux girolles et parmesan. Sans oublier une séduisante carte des desserts.

Un restaurant gastronomique de charme, dans le 5e arrondissement, qui n’oublie pas de présenter une belle carte des vins (200 références) qui colle parfaitement à cette cuisine « ouverte d’esprit ».

Le Florimond : une belle table gastronomique pour le terroir

Une belle adresse de restaurant gastronomique au coeur du 7e arrondissement (© photo : Le Florimond)

Le Florimond : 19, avenue de la Motte-Picquet, 75007 Paris.
Tel : 01 45 55 40 38
Plus d’infos : http://leflorimond.com/

 

Le Florimond, du nom du jardinier de Monet à Giverny, est un restaurant gastronomique du 7e arrondissement de Paris à l’esprit bistrotier et convivial, qui met en lumière le terroir et les bons produits.

Qu’il s’agisse du cadre ou de  l’accueil, le Florimond a tout du bistrot traditionnel, chaleureux et convivial, avec ses chaises en bois, ses jolies nappes et ses éclairages doux.

Dans ce décor simple et sympathique, Pascal Guillaumin propose une délicieuse cuisine du terroir, pleine de belles saveurs, de textures et d’inspiration, récompensée par un Bib gourmand au Guide Michelin.

Après avoir fait ses armes dans des restaurants étoilés, Pascal Guillaumin est devenu second de cuisine à 23 ans, à la Ferme Saint-Simon, avant de se lancer et d’ouvrir son propre restaurant, en 1993, dans les beaux quartiers du 7e arrondissement.

Héritier du savoir-faire de trois générations de charcutiers et d’agriculteurs, le chef du Florimond perpétue aujourd’hui avec maestria la tradition culinaire familiale, en y mettant toute sa créativité et son talent.

Une belle table parisienne

La grande cuisine traditionnelle, le terroir ainsi que les bons et beaux produits sont au cœur de la cuisine du Florimond.

Terrine de canard aux figues, mitonnée de joue de bœuf et pièce de bœuf de viande limousine à la moutarde violette de Brive, confit de cuisse de canard de Corrèze, pommes de terre miettes ou encore chou farci façon grand-mère… sont autant de mets goûteux, affichés sur une carte au fil de laquelle on devine aisément les origines corréziennes du chef.

De plus, ici, l’assiette est à la fois généreuse et élégante. On ne se s’étonnera donc pas que la clientèle du Florimond soit constituée en grande partie de fidèles.

Et si les gourmets veulent emporter chez eux un peu de ce terroir, Pascal Guillaumin réalise aussi, dans sa boutique « Couleurs de ferme » de délicieuses conserves à emporter comme un pâté de campagne aux pruneaux, des gésiers d’oie confits ou une blanquette de veau de Corrèze.

Le Florimond est donc un restaurant gastronomique plein de charme, qui en plus de proposer une cuisine gourmande et un accueil très sympathique, vous surprendra par son excellent rapport qualité-prix.

Le Céladon : l’art de vivre à la française

Un décor raffiné et une ambiance feutrée pour ce restaurant gastronomique du 2e arrondissement de Paris (© photo : Le Céladon)

Le Céladon : 15, rue Daunou, 72002 Paris.
Tel : 01 47 03 40 42
Plus d’infos :
www.leceladon.com

 

Restaurant gastronomique, situé dans le 2e arrondissement de Paris, Le Céladon, une étoile au Guide Michelin, propose aux gourmets une cuisine créative dans un décor extrêmement raffiné.

Entre l’Opéra Garnier et la place Vendôme, dans ce prestigieux 2e arrondissement de Paris, Le Céladon vous reçoit dans un décor chargé d’histoire, authentique et élégant, entre style Régence, tableaux anciens, éclairage doux et vases en céladon (porcelaine chinoise vert pâle) pour la touche orientale.

Les tables joliment nappées sont bien espacées, permettant la discrétion des conversations. Ici, l’ambiance est sereine, élégante et représente avec douceur l’art de vivre à la française.

C’est dans ce joli cadre, tout à la fois tranquille et convivial, que ce restaurant gastronomique vous propose une cuisine française inventive et goûteuse.

Un écrin élégant pour la haute gastronomie

Le chef, Christophe Moisand, ne compose ses menus qu’avec des produits de saison qu’il sélectionne avec le plus grand soin. Depuis dix ans dans les cuisines du Céladon, il allie avec savoir-faire respect  des traditions et recherche de nouvelles émotions, sublimant les produits du terroir.

Les gourmets se régaleront ainsi de créations gourmandes, telles le ris de veau paume rôtie à l’aceto et à la truffe, avec son confit de choux vert et mousseline de marron, ou un filet de biche au poivre long, royale de topinambour et betterave acidulée.

La carte est tout aussi alléchante du côté des poissons avec des Saint-Jacques bretonnes, truffe et céleri rave, ou un turbo sauvage rôti au beurre de crevette grise et ses salsifis caramélisés au jus de viande.

Christophe Moisand met tout son talent et sa rigueur à rechercher de belles saveurs, à privilégier le goût, à harmoniser classique et moderne. Au final, des recettes uniques, une cuisine subtile, raffinée, des plats bien présentés, généreux, pleins de charme et de personnalité.

Tandis que le week-end, le décor change pour devenir « Le Petit Céladon », qui propose une ambiance plus décontractée et un menu-carte à des prix plus légers.

Cette belle adresse, un peu hors du temps, où il fait bon dîner loin de l’agitation parisienne, est un écrin raffiné pour la belle cuisine et un restaurant gastronomique qui mérite largement le détour et comblera les gourmets.

Le Caroubier : une oasis de saveurs

Restaurant Le Caroubier : 82, boulevard Lefèbvre, 75015 Paris.
Tel : 01 40 43 16 12
Plus d’infos :
http://restaurant-lecaroubier.com/

Le Caroubier est un excellent restaurant gastronomique marocain du 15e arrondissement de Paris, qui propose une cuisine traditionnelle pleine de goûts, de saveurs et de soleil. Un bel hommage à la cuisine d’Afrique du Nord récompensé par un Bib gourmand au Guide Michelin.

A deux pas de la porte de Versailles, le Caroubier emmène les gourmets dans un voyage culinaire au Maghreb.

Vous êtes accueillis dans un décor typique et plein de charme, fait de voilages, d’étoffes colorées, de tapis artisanaux, de poteries… Dans ce cadre chaleureux, où planent de délicieux effluves, l’atmosphère est à la fois raffinée et gorgée du soleil de l’Atlas.

Dans ce sympathique restaurant gastronomique, le chef vous propose une  déclinaison élégante des mets traditionnels du Maghreb. En commençant par une farandole d’entrées goûteuses comme les sardines grillées à la marocaine ou les briwates au fromage de chèvre et olives noires.

Puis, place aux choses sérieuses avec une carte épatante qui propose un bon choix de couscous délicats et savoureux (poulet fermier, agneau, royal, méchoui ou même couscous poisson..) et autant de tagines aux saveurs subtiles (poulet fermier-olives, agneau-pruneaux, kefta, agneau-veau, poisson…). Sans oublier en dessert, les formidables pâtisseries orientales.

Le Caroubier propose aussi aux gourmets et gourmands des plats exceptionnels comme la Tangia, plat typique de la gastronomie de Marrakech, cuite au four dans une amphore scellée (7 heures pour l’agneau, 4 heures pour le veau) ou encore un méchoui d’agneau de lait de 6 à 7 kg cuit au four.

Ici, la cuisine est à l’image du restaurant, colorée et authentique. L’assiette est gourmande, généreuse et les saveurs incomparables.

Et après ce festin, il ne vous restera qu’à passer un autre délicieux moment en dégustant votre thé à la menthe en terrasse.

Des mets succulents et un accueil charmant sont les principaux atouts de ce restaurant gastronomique du 15e arrondissement de Paris qui plaira aux gourmets.

Le Pottoka : toute la générosité du pays basque dans l’assiette

Le restaurant gastronomique de Sébastien Gravé vient d'être récompensé d'un Bib Gourmand (© photo : Le Pottoka)

Restaurant Le Pottoka : 4, rue de l’Exposition, 75007 Paris.
Tel : 01 45 51 88 38
Plus d’infos : http://www.pottoka.fr/

Le Pottoka est un restaurant gastronomique du 7e arrondissement de Paris qui propose de déguster, en toute simplicité, une cuisine basque gourmande et généreuse.

Le Pottoka est un bistrot chic parisien, aux forts accents basques. Ce « repère culinaire » imaginé par Sébastien Gravé est un lieu convivial à la table généreuse, qui vient d’être récompensé d’un Bib Gourmand par le Guide Michelin 2013.

Après avoir fait ses armes chez les grands noms de la profession (Robuchon, Constant…), Sébastien Gravé a créé Les Fables de la Fontaine qu’il a quitté six ans et une belle étoile plus tard pour se consacrer au Pottoka.

Ici, dans un restaurant moderne et décomplexé, il dit vouloir « s’amuser dans la pratique de son métier » et conçoit une cuisine élégante et chaleureuse, pour que les gourmets partagent un vrai moment de plaisir culinaire.

La carte est inventive, renouvelée sans cesse, et propose des assiettes appétissantes, hautes en couleurs et en saveurs. Pour ses habitués et tous ceux qui en manifestent l’envie, le chef aime improviser, composer, inventer.

Au final, on déguste une cuisine  franche, riche en goûts et sans prétention aucune. Les plats basques notamment sont revisités avec succès et générosité.

Vous pourrez vous régaler notamment d’une croustillant de pied de veau au foie gras, d’une délicieuse cocotte de poitrine de cochon fondante au gingembre, de noix de Saint-Jacques en croûte de chorizo, ou d’un turbot en peau d’ange et son bouillon thaï châtaignes et chanterelles…

Ce petit bistrot gastronomique hospitalier semble n’avoir qu’une destination : les plaisirs de la gourmandise et du moment partagé.

Dans la décoration comme dans les conversations, le pays basque et le rugby ne sont jamais très loin qui ajoutent à l’atmosphère chaleureuse du Pottoka (le nom d’un cheval sauvage des Pyrénées basques, mascotte de l’Aviron bayonnais).

Une belle adresse pour les gourmets que ce restaurant gastronomique du 7e arrondissement de Paris qui vous étonnera par son bon rapport-qualité prix.

Le Casse-Noix : bistrot, gastro et rétro

Une cuisine traditionnelle à déguster dans une atmosphère d'autrefois (© photo : le casse noix)

Restaurant Le Casse Noix : 56, rue de la Fédération, 75015 Paris.
Tel : 01 45 66 09 01
Plus d’infos : http://www.le-cassenoix.fr/

Le Casse-Noix est un restaurant gastronomique au look de bistrot d’autrefois, situé dans le 15e arrondissement de Paris. Une bonne table pour un bon rapport qualité-prix.

Le Casse-Noix vous reçoit dans un univers de bistrot rétro, avec son comptoir, ses vieilles affiches, ses patères en cuivre, son ardoise du jour, ses meubles d’autrefois… et bien sûr, sa collection de casse-noix anciens à l’abri dans une vitrine.

Un cadre chaleureux et une ambiance au diapason, avec un service sympathique et une atmosphère conviviale. Le Casse-Noix, c’est l’endroit où l’on se sent tout de suite comme chez soi.

Cette jolie maison propose une cuisine traditionnelle classique, réalisée avec des produits frais, bien travaillés et mis en valeur. En cuisine, c’est Pierre-Olivier Lenormand qui officie, un chef passé par La Régalade et le Crillon avant d’ouvrir son bistrot gastronomique en 2010.

Œufs en meurette, pâté en croûte au foie gras, poitrine de cochon ibaiona à la plancha et sa choucroute de navets, carpaccio de magret de canard au foie gras, gambas rôties…  Les amateurs de cuisine simple, goûteuse et pleine de jolies saveurs apprécieront une carte inventive et constamment renouvelée.

Au final, l’assiette fait le bonheur des gourmets qui sont nombreux à avoir élu l’endroit pour en faire leur cantine. D’autant qu’en plus d’être savoureux, les plats sont généreusement servis et le bistrot propose, jusque sur sa carte des vins, un honnête rapport qualité-prix.

Le Casse-Noix est un estaminet charmant, à découvrir absolument pour les gourmets à la recherche de nouvelles bonnes adresses de restaurants gastronomiques à Paris.