La Braisière : ode étoilée au terroir gascon

Un joli restaurant, confortable et chaleureux , où règne une atmosphère reposante, idéale pour apprécier la belle cuisine du chef (© photo : La Brasière)

La Braisière* : 54, rue Cardinet, 75017 Paris
Tel : 01 47 63 40 37
Plus d’infos : www.jacques
faussat.com/

 

Installé dans un lieu calme du 17e arrondissement de Paris, le quartier des Ternes,  le restaurant gastronomique 1 étoile La Braisière vous propose une délicieuse cuisine, traditionnelle et inventive, aux accents du sud-ouest.

La Braisière vous reçoit dans un intérieur confortable, chaleureux, à l’atmosphère feutrée. Les tables, joliment nappées, sont bien espacées et permettent l’intimité des conversations, tandis que quelques toiles abstraites donnent une tonalité contemporaine à l’ensemble.

Dans ce joli restaurant gastronomique,  le chef Jacques Faussat revisite avec savoir-faire et authenticité la cuisine gourmande du sud-ouest. Gersois d’origine, il a gardé de cette région « où l’on cultive le naturel et la simplicité », un enseignement : il n’est pas de bonne cuisine sans bons produits.

Le chef sélectionne donc ses produits avec la plus grande rigueur avant d’en faire une cuisine précise, simple et goûteuse.

Les gourmets se régaleront d’un homard bleu aux légumes de printemps, d’une épaule d’agneau de lait des Pyrénées rôtie longuement, d’un croustillant de pigeon au chou croquant ou encore d’un jarret de veau braisé aux morilles. Les fins palais apprécieront le menu dégustation, farandole savoureuse de préparations d’exception.

Autant de grands classiques de la gastronomie gasconne, pleins de goût et de jolies saveurs, revisités avec talent et générosité par ce chef passionné.

Jacques Faussat a déjà un beau parcours derrière les fourneaux. Après des études hôtelières dans le sud-ouest, et l’obtention du titre de major du concours des Jeunes cuisiniers de Midi-Pyrénées en 1983, il est passé par l’Hôtel des Carmes à Figeac, a travaillé avec Pierre Ducroux au Fouquet’s, Michel Guérard aux Prés d’Eugénie à Eugénie-les-Bains ou encore Alain Dutournier qui lui confie, à 25 ans, les cuisines du Trou Gascon à Paris.

En 2002, il s’installe à La Brasière et en 2004 une première étoile vient récompenser son travail.

La Braisière est donc une adresse à recommander aux gourmets qui apprécieront le cadre comme la cuisine de ce charmant restaurant gastronomique du 17e arrondissement de Paris.

Le Kigawa : pour redécouvrir les grands classiques du terroir français

Un restaurant pour redécouvrir la gastronomie traditionnelle française dans un cadre clair et épuré (© photo : Kigawa)

Le Kigawa : 186 rue du Château, 75014 Paris
Tel : 01 43 35 31 61
Plus d’infos : http://kigawa.fr/

 

Le Kigawa porte tout simplement le nom du chef et maître des lieux, Michihiro Kigawa. Ce restaurant gastronomique du 14e arrondissement de Paris propose, comme son nom japonais ne l’indique pas, une belle et bonne cuisine française distinguée d’un Bib gourmand par le Guide Michelin.

Derrière une façade pastel, le Kigawa vous reçoit dans un joli décor gris-blanc, élégant et épuré, coloré de quelques fleurs bien choisies. La salle claire est accueillante et l’atmosphère à la fois intimiste et conviviale.

Dans cet intérieur simple et charmant, le restaurant gastronomique vous propose, en toute simplicité, une cuisine française raffinée et goûteuse.

Aux fourneaux, le chef Michihiro Kigawa concocte ses recettes en fonction des saisons, des produits du marché, de ses trouvailles à Rungis, et de son inspiration. Vous pourrez donc faire votre choix au fil d’une carte courte et renouvelée régulièrement.

Ici, pas de préparations asiatiques comme on pourrait s’y attendre, mais une cuisine de l’hexagone, authentique, recherchée, pleine de goût et de belles alliances de saveurs.

Une évidence si l’on sait que le chef japonais, amoureux de la gastronomie française, a fait ses armes dans un restaurant français d’Osaka avant de rejoindre la France, de travailler dans des établissements renommés de la capitale, puis de tenir les fourneaux du O Rebelle (dans le 12e). C’est en 2011 qu’il décide d’ouvrir sa propre maison, en lieu et place du restaurant L’Amuse-Bouche, qu’il décide de baptiser de son nom, Kigawa.

A la table du Kigawa, vous vous régalerez d’une cuisine traditionnelle revisitée de belle manière. Pressé de foie gras de canard et son  coulis de navet au miel d’Acacia, langue de bœuf, pigeonneau rôti au miel de Vienne, pâté en croûte, fricassée de pintade à la normande… toutes les préparations, issues des grands classiques du terroir, sont à la fois délicates et gourmandes.

Le Kigawa est donc un restaurant gastronomique que les gourmets de passage dans le 14e arrondissement de Paris se doivent de tester, d’autant qu’il propose également un accueil charmant et un très bon rapport qualité-prix.

Le Tintilou : cuisine d’auteur dans un cadre historique

Un restaurant à l'atmosphère cosy, niché dans une ancienne auberge de mousquetaires (© photo : Le Tintilou)

Tintilou : 37, bis rue de Montreuil, 75011 Paris
Tel : 01 43 72 42 32
Plus d’infos : www.letintilou.fr/


Le Tintilou est un restaurant gastronomique du 11e arrondissement de Paris qui propose une cuisine d’auteur récompensée par un Bib gourmand au Guide Michelin.

Le restaurant gastronomique Le Tintilou est installé entre Bastille et Nation, à deux pas du Faubourg Saint-Antoine, au cœur du 11e arrondissement de Paris.

Le Tintilou vous reçoit dans l’atmosphère cosy d’une ancienne auberge de mousquetaires, un cadre historique pimenté d’une décoration contemporaine et élégante, aux tons rouge, orangé et bleu.

À la table du Tintilou, la cuisine est généreuse, délicieusement raffinée, et la carte, courte et précise, change tous les mois en fonction des produits et des saisons.

Aux commandes du restaurant gastronomique et aux fourneaux, le chef, Jean-François Renard, qui fut notamment à 26 ans, chef du seul restaurant montmartrois étoilé, le Beauvilliers, puis aux manettes du Carte blanche dans le 9e arrondissement.

Créateur et artiste, il propose une cuisine d’auteur, d’inspiration française, mais qui s’offre quelques escapades gastronomiques dans le monde. Une cuisine innovante, ponctuée d’associations mer et terre, goûteuse et savoureuse, qui sait se faire légère et « qui raconte une histoire ».

Barigoule de légumes asperges blanches des Landes, épaule d’agneau de lait d’Aveyron confit aux épices, Pissaladière de boudin basque… La cuisine du Tintilou est entre les mains d’un chef passionné qui prend visiblement plaisir à faire découvrir et à partager la cuisine qu’il aime, celle de son enfance méditerranéenne et celle de ses nombreux voyages en Asie et en Amérique latine.

Les gourmets apprécieront la cuisine subtile et le décor original de ce restaurant gastronomique du 11e arrondissement de Paris qui propose, en outre, une belle carte des vins.

Le Petit Bordelais : escapade gourmande dans le Sud-Ouest

Des petits plats savoureux, aux accents du Sud Ouest, à déguster dans une ambiance conviviale et élégante (© photo : Le Petit Bordelais)

Le Petit Bordelais : 22, rue Surcouf, 75007 Paris
Tel : 01 45 51 46 93
Plus d’infos : www.le-petit-bordelais.fr/

 

Restaurant gastronomique niché au cœur du 7e arrondissement de Paris, Le Petit Bordelais propose un voyage gourmand dans le Sud-Ouest de la France.

Le Petit Bordelais est idéalement situé près des Invalides, de la Concorde, de la Tour Eiffel, du musée d’Orsay ou des Quais de Seine. Ce joli restaurant gastronomique, décoré aux couleurs chaudes du Sud-Ouest, vous reçoit dans une atmosphère, moderne, cosy et décontractée.

La cuisine française traditionnelle est à l’honneur à la table du Petit Bordelais,  l’originalité aussi. Le chef, Philippe Pentecôte, revisite habilement les belles recettes et met en lumière les plats régionaux, notamment les mets typiquement bordelais tels que la baudroie, l’entrecôte sauce bordelaise, ou une merveilleuse roulade de foie gras au torchon  parfumée  à l’Armagnac et pain d’épices, et sa gelée de prunes.

Dans ce restaurant gastronomique convivial qui célèbre à chaque repas les délices du terroir, tout est fabriqué sur place. La carte et le menu évoluent en fonction des saisons et la cuisine du Petit Bordelais n’utilise que des produits de première fraîcheur.

Le chef s’y entend en matière de belle gastronomie. Fils de viticulteurs, Philippe Pentecôte se passionne très jeune pour la bonne cuisine et décide d’en faire son métier. Après avoir œuvré auprès des plus grands chefs, il obtiendra sa première étoile au Relais de Sèvres

En 2005, il a été intronisé « Maître cuisinier » de France, puis « Maître rôtisseur » en 2011. C’est en 2007 qu’il a ouvert son « Petit Bordelais » qui s’est attiré depuis les faveurs d’une clientèle fidèle.

Le Petit Bordelais, restaurant gastronomique à la fois convivial et intimiste, propose des petits plats savoureux et raffinés, plein de goût et de jolies saveurs, qui ne devraient pas laisser indifférents les fins palais en quête d’escapade gourmande.

Restaurant Citrus Etoile : raffinement franco-californien

Une cuisine raffinée à déguster dans un cadre élégant et chaleureux (© photo : Citrus Etoile)

Citrus Étoile : 6 rue Arsène-Houssaye, 75008 Paris
Tel : 01 42 89 15 51
Plus d’infos : http://citrusetoile.fr/

 

Restaurant gastronomique du 8e arrondissement de Paris, idéalement situé au pied de l’Arc de Triomphe, le Citrus Étoile propose une cuisine raffinée et créative, aux accents franco-californiens.

Le Citrus Étoile a élu domicile à deux pas des Champs-Élysées, dans ce prestigieux quartier de Paris où le monde du tourisme côtoie celui des affaires.

Le Citrus Étoile vous reçoit dans un décor épuré, aux tons orangés. Un cadre chaleureux et lumineux, qui sait aussi se faire romantique lorsque les bougies s’allument.

Dans cette atmosphère à la fois élégante et conviviale, le chef, Gilles Epié, vous propose une cuisine française subtile, raffinée, insolite aussi, qui allie haute gastronomie traditionnelle et saveurs d’ailleurs. Ses plats franco-californiens notamment ont déjà séduit bien des gourmets. Et pour cause !

Gilles Epié détient le record de plus jeune chef étoilé de France. Il avait 22 ans. Il a été chef dans de très bonnes maisons françaises avant de s’expatrier aux États-Unis où il est resté 10 ans. Il a cuisiné pour les plus grands : de Franck Sinatra au Roi de Suède, de Richard Gere à la princesse Diana, avant de revenir à Paris en 2005 pour ouvrir sa propre maison.

Il décide de baptiser son restaurant gastronomique « Citrus », qui désigne en anglais les agrumes, mais qui est aussi le nom d’un restaurant trendy, aujourd’hui fermé, de Los Angeles.

C’est une carte originale et inventive que vous découvrirez au Citrus Étoile : Homard bleu épinards-oignons doux, lait de coco et douceur de wasabi, asperges blanches, saumon d’Ecosse à la menthe fraîche, turbot du pays aux morilles et asperges grillées, carré d’Agneau des Alpes et raviolis de maïs au basilic… la carte est très recherchée, les produits sont frais et de saison, les mets préparés en fonction du marché enchantent les papilles.

Le chef veut avant tout que sa cuisine « reste élégante, délicate, toujours ancrée dans la modernité », qu’elle soit ensoleillée et pétillante, source d’escapades culinaires, grâce à ce « soupçon d’exotisme inspiré de la Californie et qui suffit à transformer des saveurs classiques ».

Une belle découverte pour les gourmets que ce restaurant gastronomique qui propose une cuisine créative et brillante, pleine de goût et de belles saveurs, et qui devrait séduire les fins palais.

L’Apibo : cuisine haute couture pour bistrot gourmand

Ambiance bistrot et cuisine gourmande : une adresse qui plaira aux gourmets (photo : l'Apido)

L’Apibo : 31, rue Tiquetonne, 75002 Paris.
Tel : 01 55 34 94 50
Plus d’infos : www.restaurant-lapibo.fr/

 

L’Apibo est un restaurant gastronomique du 2e arrondissement de Paris qui propose, dans une ambiance bistrot, une cuisine de produits, spontanée et délicate.

L’Apibo, installé dans le quartier Montorgueil, tout près des Halles, est le fruit d’une rencontre entre un chef cuisinier et entrepreneur, Alan Geaam, et un chef étoilé, Anthony Boucher, qui ont décidé un beau jour d’unir leurs talents et leurs compétences pour ouvrir leur établissement. Ainsi est né L’Apibo, une adresse gourmande où les bons produits sont rois.

L’Apibo vous reçoit dans une salle toute en longueur, avec pierres et poutres apparentes, décorée de quelques toiles abstraites. Les tables sont joliment dressées, le service aux petits soins et l’ambiance est d’emblée décontractée.

Ce restaurant gastronomique vous propose une cuisine d’instinct, originale, qui fait autant le bonheur des yeux que celui des papilles. Les mets sont pleins de goût, de jolies saveurs et de créativité. Ici, on ne mégotte pas avec la fraicheur des produits qui sont travaillés de belle manière.

Foie gras en terrine et sa gelée au  Monbazillac ou volaille en ravioles pochées au Zaatar… les entrées annoncent la couleur de l’originalité et du bon goût.

Vous pourrez poursuivre sur un agneau confit de 8 heures, ou craquer pour un turbot rôti et sa fondue d’épinard, pickles d’oignons rouges, émulsion fenouil… Et pourquoi ne pas faire confiance au chef en optant pour sa suggestion. Il vous préparera un plat dont il a le secret en fonction du marché et de son inspiration du moment.

Ce restaurant gastronomique aux allures de bistrot discret est une belle surprise culinaire, une adresse qui plaira aux gourmets, d’autant qu’il propose, par ailleurs, un excellent rapport qualité prix.

Le Sola, entre France et Japon : deux univers pour une gastronomie

Atmosphère zen et ambiance japonaise dans la cave voûtée où l'on mange au sol. Des petites fosses permettent toutefois de glisser ses jambes pour plus de confort (© photo : Le Sola)

Le Sola : 12, rue de l’Hôtel Colbert, 75005 Paris.
Tel :
01 43 29 59 04
Plus d’infos : www.restaurant-sola.com/

Restaurant gastronomique du 5e arrondissement de Paris, Le Sola vous propose une cuisine où les saveurs japonaises se mêlent à la tradition culinaire française.

Le Sola bénéficie d’un bel emplacement, face  la cathédrale Notre-Dame, tout près de l’Ile de la Cité et du quartier Saint-Michel.

Ce restaurant gastronomique très original vous reçoit au cœur de deux univers. Si vous aimez la tradition, rendez-vous dans la salle française, habillée de poutres et de murs en pierres apparentes, à l’atmosphère élégante, où vous pourrez diner sur des tables.

Si vous préférez l’ambiance feutrée nipponne, descendez dans les salons japonais installés dans les caves voûtées. Ici, vous devrez vous déchausser et vous asseoir sur le sol. Des petites fosses sont prévues sous les tables pour y glisser vos jambes afin de vous permettre de diner confortablement.

Mais l’originalité du restaurant ne s’arrête pas au décor. Dans cette ambiance zen, le Sola vous propose un voyage gastronomique entre deux cultures : la tradition culinaire française et celle du pays du soleil levant.

Aux commandes du Sola, Youlin Ly,  fondateur du premier bar à saké de la ville en 2008, associé au chef Hiroki Yoshitakest qui s’est offert un tour du monde pour perfectionner ses techniques et découvrir de nouvelles saveurs.

L’assiette du Sola est donc franco-nippone, et les menus sont établis en fonction du marché du jour et de l’inspiration du chef.

Fusion de légumes verts (asperges, shisos, haricots…) et sa vinaigrette de yuzu, filet mignon mariné au miso, saumon fumé au bois de Sakura et son velouté de chou-fleur… Vous serez envoutés par la cuisine de chef Hiroki Yoshitakest, brillante, artistique, pleine d’inventivité et de belles saveurs.

Vous serez tout aussi charmés par l’esthétique des présentations que par la créativité de mets, les alliances de goûts, parfaites, la légèreté de la cuisine, raffinée de bout en bout.

Ce restaurant gastronomique du 5e arrondissement de Paris est une adresse à découvrir absolument pour les gourmets à la recherche d’originalité, de qualité et de découvertes gustatives.

L’Instant d’Or : un écrin élégant pour la belle gastronomie

Un cadre sobre et élégant pour ce restaurant gastronomique du Triangle d'or (© photo : Le Tirangle d'Or)

L’Instant d’Or : 36, avenue Georges V, 75008 Paris
Tel : 01 47 23 46 78
Plus d’infos : www.linstantdor.com

 

Restaurant gastronomique 1 étoile situé au cœur du Triangle d’Or, dans le 8e arrondissement de Paris, L’Instant d’Or propose une belle cuisine colorée aux accents du Sud.

A deux pas des Champs-Elysées, dans le célèbre Triangle d’Or parisien, le restaurant L’Instant d’Or vous reçoit d’un un décor contemporain et raffiné, habillé de mobilier design, dominé par une  blancheur immaculée.

Les tables sont suffisamment espacées pour permettre l’intimité des conversations, appréciable si l’on est ici pour un repas d’affaires ou un diner romantique.

L’Instant d’Or est l’une des nouvelles grandes tables de la capitale. Dans ce cadre élégant et épuré, le chef marseillais, Frédéric Duca, qui a fait ses armes dans les meilleures maisons, vous propose un beau moment gastronomique.

Dans ce joli restaurant gastronomique, vous pourrez déguster une cuisine créative et raffinée, tout en finesse et en originalité, qui fait la part belle aux produits de très grande qualité et de saison. Les cuissons sont justes et l’alliance des goûts subliment les préparations.

Des exquises Saint-Jacques poêlées, chou rave et cresson pulpe de citron confit et riz noir, à la Joue de bœuf dans sa feuille de blette, en passant par un céviche de daurade et sa marmelade de pomelos, ou le foie gras de canard des Landes, L’Instant d’Or propose un festival de saveurs et un sublime moment de dégustation qui s’achève en beauté par une délicieuse tatin.

Des préparations auxquelles s’ajoutent quelques plats « signature » du chef, et notamment les Langoustines cuites à la nacre, royale de potimarron, chanterelles et châtaignes, cappuccino de parmesan Reggiano.

Ce restaurant gastronomique du 8e arrondissement de Paris ravira les gourmets, amateurs de cuisine de haut niveau, et l’on comprend aisément que le Guide Michelin n’ait pas tardé à décerner une étoile à cette belle adresse dans son édition 2013.

La Fourchette du Printemps : simplicité et authenticité

Un décor sobre et élégant pour ce restaurant gastronomique étoilé (© photo : La Fourchette de Printemps)

La Fourchette du Printemps : 30, rue du Printemps, 75017 Paris.
Tel : 01 42 27 26 97
Plus d’infos : http://lafourchette
duprintemps.com/

 

La Fourchette du Printemps est un néo bistrot aux allures discrètes du 17e arrondissement de Paris. Ce restaurant gastronomique a été distingué d’1 étoile au Guide Michelin. Une récompense bien méritée.

Le restaurant La Fourchette du Printemps, situé à l’angle de la rue du même nom et du boulevard Pereire, vous reçoit dans un cadre contemporain sobre et élégant. Une simplicité dans le bon goût que l’on retrouve ici autant dans le décor que dans la cuisine.

Après avoir exercé dans les meilleures maisons (il a été formé au Bristol et au Crillon), le chef  Nicolas Mouton, et son pâtissier Cédric Delvart, ont pris les commandes de La Fourchette du Printemps.

Ils en ont fait un lieu hors du commun, mais sans chichis, avec une vraie volonté de sobriété, comme pour inciter les gourmets à se concentrer sur une assiette pleine de surprises et de découvertes.

Car dans ce bistrot gastronomique, où la carte est renouvelée au rythme de saisons et des envies du chef, la cuisine est pleine de finesse et d’inventivité.

Foie gras mi- cuit chutney et poires, épaule d’agneau confite en raviole avec son velouté de céleris rave… les entrées annoncent la couleur : le goût et les belles saveurs sont au menu.

Il ne vous restera ensuite qu’à craquer pour une délicieuse volaille façon pot-au-feu gratinée à la croûte de moelle ou pourquoi pas, pour veau en paupiette et son gâteau de pommes de terre et Beaufort. Le tout est raffiné et goûteux, un délice.

Cette belle adresse permet avant tout de déguster une cuisine d’auteur authentique, mêlant simplicité et créativité qui ravira les fins palais.

Avis aux gourmets, ce discret restaurant gastronomique du 7e arrondissement propose, en plus d’une savoureuse cuisine, un très bon rapport qualité-prix.

Le Jules Verne : la Tour Eiffel pour écrin

De la table du restaurant gastronomique d'Alain Ducasse, une vue époustouflante sur Paris (© photo : Le Jules Verne)

Le Jules Verne : 2e étage de la Tour Eiffel, 75007 Paris
Tel : 01 45 55 61 44
Plus d’infos : www.alain-ducasse.com/fr/
restaurant/le-jules-verne

Dîner dans un restaurant gastronomique étoilé, c’est déjà un petit bonheur pour un gourmet, mais lorsque celui-ci se trouve au 2e étage de la Tour Eiffel, le repas devient un instant magique. Bienvenue à la table du Jules Verne, dans le 7e arrondissement de Paris.

Avec la Tour Eiffel pour écrin, le restaurant gastronomique 1 étoile, Le Jules Verne, est un lieu d’exception qui vous propose de passer un délicieux moment gastronomique tout en bénéficiant d’une vue imprenable sur la ville lumière.

On accède au restaurant par un ascenseur privé, situé au pied du pilier sud de la Tour Eiffel. En route pour les hauteurs !

Ici, à 125 m d’altitude, vous êtes reçus dans l’atmosphère feutrée d’un décor High-Tech élégant et luxueux, imaginé par le designer Patrick Jouin.

Qu’il s’agisse du cadre ou de la cuisine,  le maître des lieux depuis 2007, le chef Alain Ducasse, a voulu que tout soit conçu pour qu’un « moment passé au Jules Verne reste inscrit dans la mémoire de celui qui l’a vécu ».

Avec le chef Pascal Féraud, Alain Ducasse a créé une carte savoureuse, résolument française et contemporaine, dépourvue de tout artifice, tournée exclusivement vers le plaisir.

Les préparations, goûteuses et sophistiquées, mettent en avant la qualité de produits nobles, voire d’exception, venus des régions françaises.

Homard bleu, daurade, turbot, vol-au-vent, veau de lait et agneau de lait… sont autant de mets d’excellence que l’on choisira  au fil d’une carte soignée et variée, évoluant au fil des saisons.

Le chef revisite les classiques du patrimoine culinaire français pour créer une assiette raffinée qui témoigne d’un beau savoir-faire.

Au final, un restaurant gastronomique insolite et exceptionnel qui plaira aux gourmets, aux amateurs d’endroits insolites, mais sans doute plus encore aux amoureux qui trouveront ici un lieu parfait pour une soirée romantique.